Trouver  un job rapidement, c’est toujours un sacré casse-tête ! Déjà parce qu’il n’y a pas toujours des emplois à pourvoir mais aussi parce que le processus de sélection peut se révéler particulièrement rude !

Découvrez dans ce guide complet, tous les conseils pour trouver rapidement le job de vos rêves !

Les conseils à suivre pour trouver un job rapidement !

Réaliser un bon CV

Avant tout, à quoi sert un CV ? Quel est l’objectif ? Quand et à qui le donner ? L’objectif unique est de décrocher un entretien. Pour cela il faut attirer l’attention du recruteur et susciter l’intérêt !

Lors que vous faites votre CV, mettez-vous dans la peau du recruteur qui va le lire. Il faut lui donner l’envie de vous rencontrer…

 

Pour cela 5 conseils :

 

1)   1 CV = 1 page

Certains en font plus. Je pense que ce n’est pas une bonne idée. D’abord je crois que le recruteur n’a pas besoin de plus d’une page d’informations. C’est déjà suffisamment long à lire ! N’oubliez pas que c’est au cours de l’entretien que vous rentrerez dans les détails de votre parcours. L’idée est donc de communiquer sur des points de votre profil dont vous êtes prêt à parler en entretien, et que vous pensez être des plus-values pour votre profil. Retirez les formations et diplômes évidents (Inutile de mentionner le bac lorsqu’on a un Master 2). De même pour les expériences qui ne représentent rien (un stage réalisé en classe de 2ndne constitue pas une expérience valorisable).

2)   1 CV = 1 photo

Cela personnalise votre CV, c’est toujours un atout… Votre photo doit être récente et professionnelle. N’oubliez pas d’être souriant…

3)   1 CV = 1 titre

Le titre permet de clarifier votre demande d’emploi, soyez précis. C’est la première phrase d’accroche, il faut qu’elle soit courte et claire.

4)   1 CV = 1 document pro

N’oubliez pas qu’au travers de ce CV, le recruteur peut découvrir beaucoup de choses sur vous. Pensez à :

  1. Soigner l’orthographe et la syntaxe
  2. Eviter les adresses mails fantaisistes
  3. Donner des précisions sur vos expériences : durée, dates, lieux, acquis…
  4. Faire une mise en forme claire et cohérente : utilisez une police unique, mettre l’essentiel en gras, les dates doivent avoir la même mise en forme…

 

5)   1 CV = 1 candidat motivé et motivant…

Utilisez la dernière partie pour faire la différence : votre passion peut vous donner un atout considérable…

Qu’en dites-vous ? Passez-vous beaucoup de temps sur votre CV ?

Bien préparer son entretien d’embauche : Connaitre son interlocuteur

Dans l’un de mes cours de vente, (l’un des meilleurs que j’ai suivi), j’ai appris qu’il y a 4 étapes pour chaque entretien, chaque rencontre que l’on fait. Je fais régulièrement des parallèles entre les commerciaux et les personnes en recherche d’un boulot car si vous êtes en recherche d’emploi, vous devez d’agir, penser et vous mettre dans la peau d’un bon commercial : qu’est ce que vous vendez (au sens : « mettez en valeur ») : vous-même, le plus beau produit du monde :)

La 1ere étape d’un entretien est la préparation. La plupart des professionnels s’accordent pour dire qu’une bonne préparation fait la moitié du boulot !

Comment faire pour se préparer à un entretien ?

 

 

Notre professeur de négociation d’affaires avait l’habitude de dire : « préparer, c’est prévoir l’imprévisible, tout en sachant, que l’imprévisible peut se réaliser. C’est prévoir les risques en faisant tout pour les minimiser, tout en sachant que le risque zéro n’existe pas ».

Rudy, un pote qui aimait charrier les profs, réplique : « Oui mais madame, je ne vais pas apporter 4 valises de costumes de peur de faire une tâche si je prends une barre chocolatée avant un entretien ?? ».

Vous aurez compris l’idée : il faut trouver un juste milieu en tenant compte du temps consacré à la préparation de votre entretien et l’enjeu qu’il a pour vous. 

Se préparer à un entretien comporte 3 parties, voyons ensemble la 1ère :

Une préparation sur son/ses interlocuteurs : Il faut tout faire pour avoir un maximum d’informations sur son interlocuteur. Tout le monde se prépare au moins sur son interlocuteur en connaissant son nom, prénom et fonction. Mais vous ferez probablement la différence si vous vous renseignez sur les points suivants : quel est son pouvoir de décision ? Quels sont ses hobbies ? Ses habitudes ? Son organisation ? Le moment dans la journée où il préfère être contacté ? Son parcours professionnels ?

 

 

2 astuces pour répondre à ces questions :

–          Les réseaux sociaux (évidemment), je ne développe pas plus à ce sujet, vous connaissez probablement notre philosophie sur l’utilité des réseaux sociaux professionnels.

 

–          Appelez l’une des personnes avec qui votre interlocuteur a l’habitude de travailler (ne soyez pas trop intrusif si vous utilisez cette méthode, elle marche plutôt bien mais n’allez pas jusqu’à demander des informations de la vie privé de votre interlocuteur à quelqu’un que vous ne connaissez pas vous-même)

 

Dans son livre « Guerilla Marketing pour trouver un emploi », Jacques Froissant a identifié 5 types d’interlocuteur dans le cadre d’un recrutement :

2 remarques importantes :

1)      Vous ne rencontrez probablement pas tous ces acteurs mais il est intéressant de les connaitre et de voir qu’est ce qu’ils attendent de l’entretien.

2)      Ce tableau n’est pas toujours représentatif de la réalité. Ce qu’il est important de retenir c’est qu’il faut bâtir sa stratégie d’entretien autour des attentes de l’acteur rencontré et que ces attentes varient en fonction de l’acteur en question.

 

Acteur Ce qu’ils attendent
Les cadres supérieurs Les réussites et réalisations du candidat. Comment vos réussites peuvent se traduire en succès au profit de l’entreprise. Ils cherchent aussi :Honnêteté et intégrité, capacité intellectuelles, énergie, passion et éthique professionnel
Les managers recruteurs (N+1) C’est directement eux qui ont un poste à pourvoir, ce sont ceux sous les ordres desquels vous allez travailler. Ce sont vos réalisations et réussites en rapport avec leur domaine d’activité qui vont les intéresser. Ils cherchent aussi :Proactif (anticiper, longueur d’avance), orienté résultat, intelligence, sensibilité aux questions budgétaires, jugement sûr, orientation client, persévérance, empathie et résistance.
Les responsables RH Adéquation aux valeurs fondamentales et à la culture de l’entreprise, Adéquation au poste actuel et au futur poste.
Les chargés de recrutement Ils évaluent vos qualifications. Ce sont généralement eux qui vous contactent si vous avez répondu à une annonce.Evaluent le candidat en fonction d’une liste de compétence et de capacité fournie. Il faut donc donner au chargé de recherche exactement ce qu’il recherche sans qu’ils aient à chercher entre les lignes.

Comment bien rédiger sa lettre de motivation ?

Avant tout il faut savoir qu’une lettre de motivation n’est pas forcement nécessaire. Dans de nombreux cas, seul le CV suffit pour être recruté. La lettre doit être un véritable « + » pour votre candidature. Mais, revenons sur les bases…

  •  1er conseil : 0 faute d’orthographe, c’est rédhibitoire.
  •  2ème conseil : votre lettre doit être facile à lire et suffisamment claire pour que le recruteur ait envie d’aller plus loin. Il faut savoir que comme vous le recruteur préfère finir à 18h plutôt qu’à 20h le soir…  Faites une lettre courte avec des phrases courtes.
  •  3ème conseil : donnez-lui une valeur ajoutée par rapport au CV. D’autres informations sur vous qui ne rentrent pas dans le style formel du CV sont les bienvenues.

Sans ces trois conditions, je pense que la lettre n’est pas utile, mieux vaut ne pas perdre de temps à la rédiger et arranger au mieux son CV.

 

La méthode que j’utilise personnellement est la suivante:

MOI

VOUS

NOUS

RENCONTRONS-NOUS

Vous êtes dans la situation de la feuille blanche :
Partie 1 : « MOI ». 
Ecrivez quelques phrases sur vous en essayant de susciter de l’intérêt pour vous mettre en valeur.

Partie 2 : « VOUS ». Ensuite parlez de l’entreprise dans laquelle vous postulez, utilisez les mots que l’on retrouve dans leur présentation sur un site internet. Ne faites surtout aucun copier/coller.

Partie 3 : « NOUS ». Faites le lien entre vos deux premières parties en insérant des mots signes de votre motivation pour le poste, l’entreprise, l’équipe, le produit…

Partie 4 : « RENCONTRONS-NOUS ». Amener le lecteur à une conclusion évidente, il faut qu’il vous reçoive en entretien.

Catégories : Monde du travail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This