Cet article fait partie de notre sélection des meilleurs articles du site. Découvrez les meilleurs billets d’Adviene en cliquant ici.

*

Né il y a environ 50 ans, le mot « stress » s’emploie tous les jours, car le stress envahit de plus en plus notre vie quotidienne, qu’il s’agisse du stress dit positif, qui nous fait exister en maintenant notre organisme en éveil (avec un effet naturellement dopant), ou du stress dit négatif qui altère notre psychisme et notre physique et met en danger notre vie, particulièrement s’il se prolonge.

Stress, de la vague au raz de marée

Selon la définition de l’Agress (Association des groupes de recherche et d’étude sur stress et santé), le stress est le processus physique, chimique ou émotionnel qui, en s’exerçant dans l’organisme, provoque une tension pouvant devenir pathologique.

Dans la mesure où le stress est une réponse de l’organisme à une situation jugée agressive, on a d’abord affaire à une réaction physiologique. Cette réaction évolue en trois phases.

La première phase, dite initiale ou d’alarme, est commune au stress positif et au stress négatif.

Le système nerveux et le système endocrinien produisent des hormones (notamment l’adrénaline et la cortisone), tandis que le système cardio-vasculaire s’emballe. Le tout provoque l’augmentation de la pression artérielle, l’accélération des rythmes cardiaque et respiratoire, mais aussi sudation, rougeurs, dilatation des pupilles… Lorsque cette phase est relativement courte ou peu fréquente, elle motive, dope, permet de dépasser ses limites, de s’adapter aux changements, d’être plus efficace. On parle alors de stress positif. Celle du sportif en ligne de départ par exemple, ou de l’amoureux(se) au moment de sa déclaration…

Si la situation de tension se poursuit, on entre dans la deuxième phase : phase d’adaptation ou de résistance, pendant laquelle l’organisme reste en alerte constante… jusqu’au moment où il finit par s’essouffler et fléchir.

On entre alors dans la troisième phase, la phase d’épuisement, au cours de laquelle les réserves énergétiques et psychiques de l’organisme sont dépassées et effondrées. C’est à ce moment-là que l’on devient très vulnérable. La personne présente un certain nombre de symptômes et de comportements directement liés au stress ressenti.

Quels sont les facteurs de stress les plus courants ?

Résultat de recherche d'images pour "stress graphique"

source : statcan.gc.ca

En fonction de l’âge et de notre situation, certains facteurs sont plus susceptibles de générer du stress que d’autres.

La différence entre le stress positif et sa forme chronique

En effet, il y a bel et bien un stress positif. Comme mentionné plus haut, un état stressant a un impact direct sur notre métabolisme et sur notre organisme. On court plus vite, on a plus de force, on est capable de prendre des décisions sans réfléchir outre-mesure.

Le problème survient quand il est de nature chronique…C’est à dire qu’il est fréquent dans le temps et dure pendant plusieurs dizaines de minutes voir plusieurs heures.

Votre job vous mène la vie dure ? Du coup, vous serez dans un état anxiogène toute votre journée au travail…Le matin avant de vous y rendre et le soir en allant vous coucher (car vous pensez au lendemain).

Vous voyez le genre…Notre quotidien peut générer des situations particulièrement piégeuses où l’on peine à s’en sortir…Ce cercle vicieux peut avoir de graves conséquences sur notre santé.

 

Gare aux conséquences psychiques et somatiques du stress chronique


Les conséquences du stress sur la santé physique et mentale diffèrent d’un individu à l’autre.

En effet, le phénomène dépend de plusieurs critères (physiques, chimiques, sociaux, familiaux…), dont l’histoire personnelle de chaque individu et ses représentations du plaisir et de la douleur.

On ne sait pas bien expliquer pourquoi certains réagissent plus ou moins mal et plus ou moins longtemps aux mêmes contraintes qui provoquent du stress.

Les facteurs génétiques et l’aptitude (apprise ou spontanée) à gérer ses émotions sont cependant en cause.

Tous les organes pouvant être touchés par la persistance des déséquilibres hormonaux, le stress a des conséquences pathologiques corporelles : maux de tête, douleur d’estomac, hypertension, insomnies, douleurs dorsales, infarctus du myocarde (hé oui !).

On sait aussi que le stress a un effet néfaste sur les pathologies graves comme les cancers, et qu’il altère l’efficacité des traitements. La guérison est moins bonne et plus longue à s’installer.

Bien sûr, le psychisme n’est pas en reste face à la répétition ou à la pérennisation du stress puisque l’anxiété, les addictions ou la dépression mentale sont des symptômes classiques du stress. L’actualité a fourni ces derniers mois des exemples de stress extrême professionnel menant à des suicides par épuisement.

Comment gérer le stress chronique avec des méthodes naturelles

Le premier traitement naturel est simple à comprendre, difficile à mettre en place : Créer un environnement de vie stable et sain pour son développement. Cet environnement passe par une bonne hygiène de vie, des méthodes de relaxation, des relations sociales et amoureuses saines…La lutte contre le stress chronique rejoint parfaitement les différents axes du développement personnel !

Cela passe déjà par une bonne hygiène de vie :

Le sport : La sport a d’innombrables bienfaits sur la santé…Dont celui de canaliser le stress. Physiologiquement, notre corps sécrète des hormones comme la dopamine et l’endorphine pendant un effort physique, deux molécules dont l’impact positif sur notre bien-être est avéré !

Et les bienfaits du sport ne s’arrêtent pas-là. Perte de poids, prise de masse, bénéfice cardiovasculaire et confiance en soi…Le sport est une véritable source de bien-être qui agit à tous les niveaux pour un maximum d’efficacité.

Dans un premier temps, ce qui importe, c’est d’en faire ! Ne vous imposez pas des entraînements qui ne vous plaisent pas. Si un exo ne vous inspire pas plus que ça, EXIT !

Ce qui compte avant tout, c’est d’en faire, c’est d’intégrer des routines dans votre quotidien. De la marche, des pompes, des abdos, du vélo en extérieur ou d’appartement, peu importe…Mais ce qui compte, c’est que vous fassiez du sport !

Méditation : La méditation est une arme contre redoutable pour lutter contre le stress ! Une séance de méditation permet de se ressourcer pleinement et de gérer les pensées stressantes qui peuvent fuser à tout moment dans notre tête !

Assez déconcertante et impressionnante pour les non-initiés, la méditation se destine en réalité à tout le monde ! Loin des clichés, nous avons consacré à un article complet pour débuter l’apprentissage de la méditation facilement, nous vous invitons à le lire !

Le stress au travail : Parlons-en !

Résultat de recherche d'images pour "infographie stress au travail"

source : Nature-Et-Forme.com

Disons-le clairement : Le stress est l’une des pires choses pour la santé. Épuisant pour le corps et le mental, le stress fragilise.

Et les conséquences sont désastreuses : On dort mal, on perd en motivation et en énergie, on tombe malade plus souvent, bref, un vrai calvaire !

Et forcément, l’une des plus grosses sources de stress, c’est le travail !

On a consacré un dossier spécial sur les différentes techniques à mettre en place pour lutter contre le stress chronique.

Dans cet article, on va se focaliser plus précisément sur le stress professionnel.

Pourquoi gérer le stress au travail est important pour la santé

Pour une raison simple : Nous ne pouvons pas changer d’environnement professionnel du jour au lendemain.

Si on bosse dans un travail stressant (et la plupart des jobs le sont), on ne peut démissionner facilement pour autant !

Il faut plutôt essayer d’agir sur le stress et ses sources pour créer un environnement pro bon pour la santé.

Les techniques que nous allons vous présenter se focalisent deux aspects : Identifier les problèmes/les faits qui sont source de stress et ensuite, prendre de bonnes habitudes pour se relaxer et se reposer.

Nous vous invitons à lire cet article de L’inris pour en savoir plus sur les effets sur la santé.

Et voici une image pour résumer :

les conséquences du stress

Source : coachsdentreprises.com

Les solutions pour combattre le stress professionnel

1. Identifier les facteurs stressants

Chaque job est différent, chaque entreprise fonctionne de manière différente. Il n’y a donc pas une réponse absolue pour tous : Pour certains, c’est le métier en lui-même qui est stressant ; manager, policier, professeur dans un lycée difficile, etc.

Pour d’autres, c’est l’environnement qui pose problème : des mauvaises relations avec ses collègues ou sa hiérarchie, des responsabilités plus importantes que prévues, une charge de travail conséquente, une peur de perdre son emploi.

Et enfin, la dernière catégorie correspond à tout ce qui externe à votre travail. En effet, on peut avoir des soucis dans la vie de tous les jours qui nous pèsent…Et dans ce cas, notre job risque d’aggraver la situation et d’amplifier le stress si quelque chose ne va pas.

2. Dire non à la perfection !

Et non, vous ne pouvez pas être parfait ! Vous ne pouvez pas être l’employé le plus productif, celui qui sait et qui fait tout.

Si votre manager a tendance à vous faire trop confiance, à vous surcharger de travail, parlez-lui et expliquez la situation.

N’oubliez jamais que pour une entreprise, un employé victime d’épuisement professionnel, c’est une véritable perte financière entre le manque de productivité et les jours en maladie…

Prenez-les devants et clarifiez la situation. Vous rendrez service aux deux parties (vous et l’entreprise).

De plus, bien faire son travail, c’est incontestablement une bonne chose mais cela ne veut pas dire que vous devez vous plier à toutes les exigences.

Contrairement à ce que l’on dit, vous ne devez pas vous « buter au boulot » au détriment de votre santé !

3. Améliorez votre productivité

Une pile de dossiers qui s’accumule sur votre bureau, des dizaines de coup de fil à passer, des études de cas à rendre…Bref, beaucoup de travail pour peu de temps disponible. Nous savons très bien à quel point cela peut être stressant !

Du coup, augmenter sa productivité pour faire plus de choses en moins de temps peut être une excellente solution pour gérer son stress. On a consacré un dossier spécial aux différentes techniques pour booster sa productivité, on vous invite à le consulter ici.

De manière générale, une meilleure efficacité passe par une meilleure planification. Savoir prioriser les tâches, limiter le temps consacrer à telle ou telle tâche, évitez les distractions, etc.

4. Méditation et visualisation

La méditation et la visualisation positive sont deux solutions super efficaces pour combattre le stress au boulot.

  • Méditation : Une séance de méditation pendant votre pause déjeuner vous aide à vous ressourcer et à vous détendre. Une séance n’a pas besoin d’être longue…Quelques minutes peuvent suffire pour en ressentir déjà les premiers effets. La méditation paraît souvent inaccessible mais c’est une idée reçue. En réalité, avec un peu d’entraînement, on peut tous ressentir très vite ses effets positifs pour le moral et le stress. Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez lire notre dossier spécial sur le sujet !
  • La visualisation positive : La visualisation positive s’apparente à la méditation. Cette méthode consiste à visualiser/imaginer une scène/un événement positif. Vous fermez les yeux et vous imaginez un magnifie coucher de soleil ou un bel après-midi en soirée. Cette immersion de quelques minutes vous plonge dans un état de tranquillité et de sérénité. C’est une super technique pour faire un break détente l’espace de quelques minutes. Pour en savoir plus sur la visualisation, vous pouvez cliquer-là !

5. Bien dormir !

L’une des meilleurs solutions contre le stress pro : Un bon sommeil. Bien dormir la nuit permet de se lever en forme et d’attaquer pleinement sa journée…Au contraire, des mauvaises nuits finissent par être épuisantes et rendent le travail encore plus difficile…

Pour bien dormir, il faut prendre quelques bonnes habitudes comme se coucher tôt, éviter la lumière des écrans, manger léger, ne pas faire de sport, bien aménager sa chambre, etc.

Si vous souffrez d’insomnies, n’hésitez pas à consulter votre médecin pour lui demander conseil !

6. Adopter une bonne hygiène de vie

De manière générale, une bonne hygiène de vie permet d’atténuer le stress au travail. Se sentir bien et en forme, c’est un gros PLUS pour faire face aux difficultés de la vie professionnelle.

Cela passe par un bon sommeil (comme évoqué plus haut) mais aussi une bonne alimentation, une activité sportive régulière, des activités détentes et relaxations, etc.

En bref, il faut savoir prendre soin de soi !

Catégories : Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This