Si autrefois, il suffisait de travailler sereinement au sein d’une organisation pour gravir les échelons, aujourd’hui, le cheminement professionnel n’est plus le même. Les salariés ne sont pas à l’abri de bouleversements professionnels divers. Désormais, le développement des compétences transversales s’avère nécessaire pour évoluer dans le milieu professionnel. En plus du développement technique, l’accent est mis sur le développement durable des ressources et des compétences des employés. Ces derniers doivent se former pour faire évoluer leur carrière. Mais comment un salarié peut-il suivre une formation pour une évolution de carrière ? On vous en dit plus.

La formation par alternance, une option pour faire évoluer sa carrière

L’alternance est un système de formation pratique qui permet de combiner une formation théorique et un travail en entreprise. Le concept convient généralement aux jeunes diplômés et aux demandeurs d’emploi.

Néanmoins, tout employé peut aussi y adhérer en vue de favoriser son évolution professionnelle et le maintien dans l’emploi. Il devra s’attendre à un rythme quotidien soutenu et « jongler » avec les cours et son travail. C’est un challenge qu’il faudra relever, moyennant une bonne organisation, une grande motivation et de la rigueur.

Pour en savoir davantage, il est possible de voir sur le site Formation Bac Plus 2 les diverses offres de formations professionnalisantes. On retrouve notamment le BTS MCO (management unité commerciale), BTC NDRC(négociation et digitalisation de la relation client), BTS PI (profession immobilière).

Ajoutez-y les formations en vue du BTS SAM (anciennement assistant manager), du BTS gestion PME, du BTS diététique, du BTS métiers de l’esthétique ou encore du BTS métiers de la coiffure. La plateforme propose des cours par correspondance, alternance, des fiches de révisions ainsi que des QCM d’entraînement.

 

Les cours par correspondance, une solution appréciée

Les formations par correspondance sont très appréciées, car elles permettent de combiner judicieusement les cours et le travail en entreprise. La prise en charge de sa carrière individuelle requiert un esprit de leadership combiné à une rigueur sans faille, dans le but d’atteindre les objectifs préalablement fixés.

Les formations par correspondance sont également sollicitées en vue d’une reconversion professionnelle. Ainsi, le salarié se forme à son rythme au nouveau métier auquel il aspire. Il n’est pas rare de voir des professionnels changer de métier ou de vie, et ce, même s’ils ont déjà à leur actif une longue carrière prometteuse. Les formations par correspondance sont simples à mettre en place et utiles pour toute évolution de carrière.

Pourquoi privilégier les formations diplômantes ?

Pour une personne qui évolue déjà au sein d’une entreprise, l’accès à une formation diplômante est le passeport vers une promotion et une évolution de carrière certaine. D’ailleurs, la mise en place du CPF (Compte personnel de formation) permet au salarié de développer ses connaissances et d’acquérir des droits mobilisables durant toute sa carrière. En d’autres termes, le CPF vous permet de suivre une formation financée. Il est clair que pour faire évoluer sa carrière, il ne faut pas rester passif et il convient donc de se donner les moyens pour faire bouger les choses.

Avancée de carrière grâce aux diplômes : quels métiers ?

Le taux chômage avoisine les 10 %. Pourtant de nombreux secteurs peinent à recruter. Les pénuries de candidats perdurent dans les domaines de l’ingénierie ou encore dans l’installation d’équipements. De même, les postes de frigoristes, de chaudronniers, de mécaniciens, d’électriciens ou de chauffagistes ne trouvent pas preneurs.

Les jeunes boudent ces métiers qui requièrent aussi bien de grandes capacités physiques qu’intellectuelles, car chaque projet a sa particularité. Les évolutions de carrières sont nombreuses puisqu’il est possible de démarrer en tant qu’ouvrir, se former en parallèle et gravir les échelons afin d’accéder à des postes à responsabilités (technicien, agent de maîtrise, cadre…).

Les métiers de l’esthétique et de la coiffure offrent également des possibilités d’évolution, au fur et à mesure de l’obtention de diplômes. Prenons par exemple le métier d’esthéticienne qui présente de nombreux débouchés. Vous pouvez notamment commencer en tant qu’esthéticienne à domicile, puis esthéticienne en institut avant d’accéder au poste de conseillère de vente beauté ou de gérante d’institut.

En sus, les formations sont un véritable tremplin puisque vous avez la possibilité d’apprendre d’autres spécialisations et devenir socio-esthéticienne, esthéticienne-énergéticienne…

Quoi qu’il en soit, de nombreux secteurs d’activités comprennent des métiers évolutifs et où il est possible de suivre des formations en vue de faire évoluer sa carrière. C’est notamment le cas des professions immobilières, de l’assistanat, des métiers de la coiffure. Les professionnels de la négociation et de la digitalisation de la relation client peuvent aussi approfondir leurs compétences pour accéder à des postes d’encadrement dans la hiérarchie de l’entreprise pour laquelle ils travaillent.

Réussir professionnellement : quelles compétences ?

Au fur et à mesure des expériences, les recruteurs misent plus sur les profils que sur les potentiels. Leur attention se portera davantage sur les capacités d’adaptation et sur les projets d’évolution d’un candidat. Désormais, le diplôme est devenu un paramètre secondaire puisque les recruteurs préfèrent déceler le savoir-être et la motivation de leurs futurs employés.

À proprement parler, les compétences techniques et les formations suivies sont prises en considération lors d’une entrevue d’embauche. Seulement, ces critères ne sont pas les seuls à peser sur la balance puisque les recruteurs privilégient les postulants qui ont soif d’apprendre.

Comme le monde du travail ne cesse d’évoluer, il est important d’acquérir de nouvelles compétences techniques. À cela s’ajoute la capacité à résoudre des problèmes plus ou moins complexes, la créativité, l’esprit d’équipe, l’intelligence émotionnelle, un zeste d’esprit critique.

Aujourd’hui, pour faire évoluer sa carrière, il faut faire preuve de jugement et être apte à prendre des décisions. N’oubliez pas le sens du service, les talents de négociation et surtout une grande flexibilité, tant sur le plan personnel que professionnel.

Développer vos compétences comportementales et cognitives pour gravir les échelons, qui plus est, les prises de risque s’avèrent nécessaires pour faire évoluer une vie professionnelle. Mais attention, les prises de risques doivent être savamment calculées. Par ailleurs, si vous pensez que votre charge de travail et vos responsabilités justifient une augmentation, faites-le savoir.

Catégories : Monde du travail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This