Aujourd’hui, de plus en plus de personnes investissent dans des séances de coaching. Il peut s’agir d’un coaching en développement personnel, d’un coaching bien-être, d’un coaching en gestion ou autre. Quoi qu’il en soit, tous les coachs ne se valent pas. Quelles sont donc les principales caractéristiques d’un bon coach ?

Un bon coach a suivi une formation adaptée

Le métier de coach ne s’improvise pas. Vous devez posséder certains traits et qualités avant d’exercer ce métier. Un bon coach doit donc suivre une formation professionnelle de coaching dans une école reconnue. En vous rendant sur ce site, vous pourrez par exemple suivre une formation PNL de coaching professionnel certifiée.

Pourquoi accorder une telle importance à la formation ? En vous formant au métier de coach, vous devenez en effet le soutien dont une personne a besoin pour progresser, agir et changer. Votre programme de formation vous permettra de développer différentes compétences ainsi que différents savoir-faire. Ces derniers sont indispensables pour devenir un bon coach.

Un bon coach doit posséder une flexibilité mentale et technique

Dans votre métier de coach, vous serez amené à accompagner des clients avec des personnalités très variées. En tant que bon coach, il faudra donc vous adapter à chaque profil. Un bon coach ne doit pas confondre sa façon de voir la vie et le monde avec les faits réels. Plus simplement, il saura compartimenter chaque cas et chaque fait tout en ayant un regard objectif. Il doit aussi se remettre sans cesse en question afin de garantir à ses clients un meilleur accompagnement.

Un bon coach possède de fortes capacités en termes d’écoute

Un bon coach ne doit pas seulement parler. Il doit avant tout savoir écouter activement. Si vous voulez concrètement tisser un lien de confiance avec la personne que vous accompagnez, il est en effet primordial que vous fassiez preuve d’une excellente communication. Vous devez donc être capable d’écouter vos clients, et ce, pendant de très longues périodes.

Attention, il faut savoir faire la distinction entre « écouter » et « écouter activement ». L’écoute active exige une grande capacité de concentration ainsi que beaucoup d’empathie et de compassion. Grâce à votre capacité d’écoute active, vous devez être capable de résumer les idées floues et les concepts mal exprimés.

Un coach compétent possède une conscience et une connaissance de soi

Comment aider une personne à développer sa conscience de soi si vous-même, vous n’êtes pas arrivé à ce stade ? En ce sens, un bon coach doit avoir une bonne connaissance de lui-même. Concrètement, vous devez prendre conscience des zones d’ombre qui limitent vos compétences. Vous devez également avoir une excellente maîtrise de vos gestes et de votre personnalité (surtout vis-à-vis de ceux qui vous entourent). En vous connaissant dans les moindres détails, vous serez plus efficace dans votre travail. Vous serez aussi moins exposé à des difficultés dans l’exercice de votre métier de coach.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.